La culture biologique

Logo ABL'agriculture biologique est la réponse écologique à l'agriculture conventionnelle, les traitements sont réalisés grâce à des produits provenant de la nature, les produits chimiques provenant du pétrole sont bannis. Le travail du sol pour lutter contre l'herbe permet une prise en compte importante du sol et du sous-sol.

Ce qu'il faut savoir c'est que le terme agriculture biologique ne veut pas dire sans traitements, il veut seulement dire que les produits sont d'origine naturelle et la lutte contre les maladies et les ravageurs reste quand même suivis de près. Certains produits peuvent être toxiques pour l'homme et les sols à hautes doses comme le soufre et le cuivre, ces produits sont extraits dans des carrières et se présentent sous différentes formes lors de leur incorporation aux bouillies de traitements. L'emploi du cuivre en bio est limité à 6 kilogrammes par hectare et par an ce qui reste une faible dose par rapport à ce qui a pu être utilisé par le passé au moment de l'essor industriel. D'autres produits comme les bactéries telle la Bacillus Turengiencis luttent contre les ravageurs et les maladies.

Hautes-Côtes de Nuits

L'une de nos parcelle en Hautes-Côtes de Nuits

La prise en compte du sol et du sous-sol est une réflexion annuelle, à partir du moment ou le désherbage mécanique du sol est une priorité, une grosse limitation du poids des tracteurs est favorisée afin de limiter le tassement des sols. Un sol qui vit est un sol bien aéré avec de nombreux champignons, des bactéries et une micro-faune importante. Le rôle des vers de terres est essentiel, ils sont de véritable laboureurs mélangeant tout au long de l'année les couches de terres. Cette vie du sol permet la production de matière organique propre à chaque terroir, l'humus est maintenu à une quantité suffisante pour que le sol vive de nombreuses années. L'homme intervient quand même lorsque les prélèvements de matière organique réalisés sur la terre par le biais des moissons ou des vendanges dépassent la production annuelle de matière organique du sol, il ramènent soit des engrais d'origine naturelle comme les guanos soit des composts riches en activité micro-biologique.

Pour simplifier, l'agriculture biologique si elle est bien pratiquée est beaucoup plus écologique que l'agriculture conventionnelle et le paysan reste beaucoup plus proche de ses terres en effectuant plus de travail manuel et des contrôles plus précis. Toutefois le bio n'est pas une garantie de qualité mais une assurance d'une méthode de production sans chimie et contrôlé par des organismes extérieurs aux exploitations.

Sentir la terre révèle des arômes d'humus...

Sentir la terre révèle des arômes d'humus...